Comme une odeur de divorce...

Publié le par aliyous

Comme une odeur de divorce...



Le divorce a ses raisons que la raison n'imagine pas...

Septembre 2007, une égyptienne divorce de son mari pour cause d'odeur nauséabonde...
Début 2007, une autre égyptienne avait également obtenu le divorce pour une histoire d'odeur...mais cette fois à cause du déodorant qu'utilisait son mari! Pour son cher et tendre, le déodorant en question, à base d'aloès, était sentimental puisqu‘il lui rappelait son enfance… mais le problème, c'est que sa femme y était allergique ! Entre elle et son déo, il n'a pas voulu choisir alors, malgré l’amour qu’elle portait à son mari, elle a demandé et obtenu le divorce... cause médicale!

Et les demandes insolites ne s'arrêtent pas là... toutes n'ont pas abouties mais en voici un florilège:
Comme ce pauvre homme dont la femme demandait le divorce pour cause de strabisme... (parait qu'il lui faisait peur!!!), cette femme qui après 3 mois de mariage était toujours vierge ou cette autre qui considérait que son mari passait trop de temps à surfer sur le net...


Mais pourquoi donc?

Pour la petite histoire, le divorce en Egypte est depuis bien longtemps discriminatoire: les hommes peuvent obtenir le divorce sur un simple claquement de doigt, sans longues démarches, sans raisons avouées et même sans le consentement de leur femme (ils peuvent par ailleurs la reprendre jusqu'à trois fois)! Les femmes, quant à elles, doivent se rendre au tribunal pour une longue bataille administrative, elles doivent apporter des preuves justifiant que leur mari ait bien commis une faute, passer par deux conciliations (surtout s’il y a des enfants) et avoir le consentement de leur futur ex-mari (dans le cas contraire, celui-ci pourra porter plainte).

Depuis 2000 une loi, la loi Khula, autorise les égyptiennes à demander le divorce "sans fautes", c'est censé rendre les démarches plus facile et le temps de traitement moins long (mais c'est encore loin d'être le cas !). Dans ce type de divorce, les femmes doivent abandonner tous leurs droits financiers et doivent rembourser la dote et les cadeaux qu’elles ont reçus de son époux… à moins d'être riche, mieux vaut donc trouver une faute!!!



Publié dans Actualité

Commenter cet article